La vendeuse en lingerie fine

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

La vendeuse en lingerie fineLes amants pervers 3 : comment nous avons baisé une vendeuse de lingerie fineAvec mon mec, Gregory, nous aimons faire varier les plaisirs mais je dois bien avouer que notre préférence nous incline vers les plans à trois, particulièrement quand la fille est mignonne et innocente. Quand nous nous baladons, nous cherchons souvent de nouveaux partenaires, enfin je devrais plutôt dire des victimes… Lors d’une journée shoping, j’ai repéré une boutique de lingerie. A des heures bien précises, le patron part déjeuner – ou faire un tour au troquet, peu importe – et la jeune vendeuse se retrouve toute seule.Ce jour-là, nous profitons de ce créneau horaire particulier pour entrer dans le magasin. Je sais déjà que la fille est timide et que nous prendrons l’ascendant sur elle. Il faut tout de même faire vite, le patron s’absente rarement plus d’une heure. Nous sommes les seuls clients dans la boutique. J’arbore mon plus beau sourire, en fait le plus vicieux, et je lui demande de nous présenter des dessous vraiment sexys. J’ajoute en clignant de l’œil : « voire même coquins ». Elle rougit et nous invite à la suivre.La vendeuse est plutôt mignonne, un peu ronde avec des formes agréables. J’ai tout de suite compris qu’elle apprécie les femmes et que je ne la laisse pas indifférente. Elle se tient devant le rayon en se dandinant d’un pied sur l’autre. Je dis : « qu’est-ce que vous attendez ? Ramenez-moi un échantillon de strings ! » puis en me tournant vers mon amant : « quelle godiche ! »Quand elle revient avec les articles demandés, je dis en regardant ses fesses : « regarde-moi ce popotin ! Tu penses qu’elle pourrait enfiler un string sans le craquer ? Je crois que je vais l’emmener dans une cabine et tester » La fille proteste : « mais Madame… »- Ferme-là ! Si tu n’obéis pas, je tape un scandale. J’écrirai une lettre de réclamation et on verra bien ce qu’en dit ton responsable !Greg s’éclipse, juste le temps d’aller retourner le petit écriteau – vous savez celui sur lequel est écrit : « merci de patienter, nous revenons dans quelques minutes » – et verrouiller la porte.Quand il revient, la vendeuse est plaquée contre le mur et je l’ai obligé à relever sa jupe. Je souris à mon amant et lui dit :- Incroyable ! Elle n’est même pas épilée… Et tu as vu cette grosse culotte en coton ! Comment peux-tu être vendeuse en lingerie fine et porter un truc pareil ?La fille est humiliée, ankara escort au bord des larmes. Je reprends :- C’est pour cacher ses vilains poils. Aller, on retire ce machin moche.Je baisse brutalement son slip sans lui laisser le temps de réagir. Elle tient encore sa robe levée, si bien que sa motte se retrouve exposée. Son abondante toison remonte presque jusqu’au nombril. En dessous, on discerne deux bourrelets de viande rouge et gluante, sous les poils. On a beau se cacher sous des couches de vêtements, tout nous rappelle notre condition a****le, là, en bas.Notre vendeuse, craintive et charmante, tremble telle une agnelle devant les loups. Elle se mord les lèvres pour ne pas crier. De grosses larmes coulent sur ses joues rondes. Je me retiens de les lécher.Tout en jouant négligemment avec le string rouge qu’elle m’a présenté comme échantillon, je passe au tutoiement : « ce modèle me tente… J’aimerais voir ce qu’il donne sur toi mais il faut que tu retires tout pour que je me fasse à l’idée… Je suis sûre que tu es une vendeuse modèle, prête à tout pour satisfaire tes clientes… Si tu es docile, nous te récompenserons… » Sous l’œil lubrique de mon compagnon, je l’aide à retirer son chemisier. Je pelote ses gros seins au passage, je sens les pointes se dresser sous l’étoffe. Sa respiration se fait haletante. Je frotte le string entre ses cuisses et le porte à mon visage. « La bonne odeur que voilà, tu mouilles, cochonne… Je suis sûre que tu veux voir ma chatte, toi aussi ». Je soulève ma jupe, dévoilant mon sexe, partiellement épilée, les grandes lèvres bien visibles. Oui, je ne porte pas de culotte, après tout nous sommes venus dans ce magasin pour en acheter… Gregory est passé derrière elle. Il lui appuie sur les épaules. Elle est à genoux, devant moi. Je prends sa tête à deux mains et lui ordonne de me lécher. Elle proteste, fais sa dégoutée mais obéis quand même. Elle finit par coller son visage sur ma vulve et lape comme une chienne.Greg se penche vers moi. Nos langues se mêlent. Cette petite cochonne a bien caché son jeu. Elle sait s’y prendre. Je mouille comme une fontaine. Je dis : « touche-moi les seins, pince les pointes comme tu sais si bien le faire ! »Il joue avec mes tétons, je suis folle de désir. Je pose une jambe sur un tabouret et saisis la vendeuse par les cheveux pour qu’elle me fouille plus profondément.- Darde-la, insiste sur le clito, oui, comme ça, je te sens bien, ankara escort bayan je vais jouir.J’ai à peine le temps de finir ma phrase qu’une onde de pur plaisir m’envahit. Mes cuisses se raidissent sous l’effet de l’orgasme. Rapidement, je reprends mes esprits. Si elle croit être tirée d’affaire, elle se trompe lourdement. Je baisse la braguette de Greg et je sors son sexe. Il est gonflé, déjà raide.- Aller tu vas le sucer maintenant.- Oh non Madame pitié, je ferai ce que vous voulez mais ne me demandez pas de le mettre dans la bouche…- Mais tu fais déjà tout ce qu’on veut !Je pince son nez. Greg en profite pour enfoncer sa bite d’un coup jusqu’au fond de sa gorge.- Allez on est gentil, tu n’as même pas besoin de bouger…Je m’agenouille et je regarde la grosses queue de mon mec effectuer des va et vient dans la bouche de la vendeuse. Je la tiens par les cheveux pour lui imprimer le rythme. Elle n’a visiblement jamais fait de gorge profonde si j’en juge par ses hauts le cœur mais, à son regard chaviré, je vois bien qu’elle apprécie. Greg se retire et j’en profite pour embrasser la fille, je goûte le sexe de mon homme sur sa langue. Je le suce un peu aussi, bien sûr.La vendeuse a les yeux rouges d’avoir pleuré. Son maquillage ne ressemble plus à rien, il barbouille tout son visage et de la morve lui coule du nez. Je l’essuie avec un mouchoir en papier.- A quatre pattes, tout de suite. Laisse-nous admirer ton gros cul.La pauvre fille n’arrive même plus à parler, elle fait juste non de la tête.Je reprends, en m’adressant à Greg : «retire ta ceinture. » Il me la tend, je forme une boucle avec la bande et la lui mets sous le nez.- Regarde, c’est du bon cuir, souple et solide. Il peut te faire très mal si tu n’obéis pas.Elle prend la position de mauvaise grâce. On se délecte à regarder ses belles fesses bien joufflues. Je lui mets une bonne grosse claque. Très jolie cette marque rouge sur la peau blanche.- Aïe ! Mais Madame, j’ai fait comme vous aviez dit.- Tu n’as pas obéi assez vite ! Et encore tu as de la chance de ne pas prendre de coups de ceinture !Je branle le gros manche bien tendu. Il a très envie de la lui mettre ce salaud. Je suis sûr qu’elle va gueuler dès qu’il commencera à la baiser. Alors j’ai une idée. Je lui pince à nouveau le nez et dès qu’elle ouvre la bouche, je lui enfourne le string rouge dedans. Elle proteste mais on n’entend plus que des petits sons étouffés.Greg escort ankara bande comme un fou. Il frotte sa queue contre la grosse motte trempée qui l’engloutit sans aucun effort. Il donne quelques coups de reins mais je le connais bien, il a une autre idée en tête. Il se retire et caresse l’anus de la fille avec son gland. Elle vient de comprendre son intention et je suis obligée de la maintenir au sol. Même si la bite de Greg est couverte de mouille, la vendeuse est très étroite. Après quelques efforts, il pousse un grand coup, voilà, il est en entier dans son cul. J’ai bien fait de la ballonner sinon elle hurlerait comme une chienne que l’on écorche. Disons que c’est une question d’habitude, je m’y suis fait. Sûr que la première fois, moi aussi j’ai dégusté mais là on dirait qu’il va l’ouvrir en deux, ce salaud.Elle se calme au bout d’un moment et j’en profite pour récupérer le gode ceinture dans mon sac.Je retire la culotte de sa bouche et enfourne le gode à la place. Elle me suce pendant qu’il l’encule.Il se retire pour se coucher sur le dos.- Va t’empaler sur lui, qu’il continue à te prendre le cul.Elle n’obéit toujours pas… Décidément, elle a besoin d’être éduquée…- Tu sais ce que l’on va faire ? On va te jeter hors de la cabine, à poil dans le magasin. On va prendre des photos et on les enverra à ton patron. Et quand tu seras virée et obligée de faire le trottoir tu te souviendras de nous !Elle s’assoit sur lui en faisant la grimace. Elle exagère : il lui a si bien élargi le cul que la bite rentre toute seule. J’ai une vue imprenable sur sa grosse motte poilue, ouverte et pleine de mouille.Il la bascule en arrière pour me présenter son sexe. « Viens chérie, prends-la en double » me dit-il.Elle proteste encore pour la forme : « non, non, laissez-moi… »Ses supplications ne servent à rien, j’enfonce le gode dans sa chatte et commence à la baiser sans merci. Elle ne voudra jamais l’admettre mais elle prend son pied. Soudain elle émet un petit cri bizarre. Ses yeux sont révulsés, on ne voit plus que le blanc. Son anus se contracte violemment autour de la queue de Greg sous l’effet de l’orgasme. Il n’y tient plus et son sperme gicle à flot dans son cul.Le choc est trop violent, elle s’évanouit. Je suis obligé de lui coller une paire de gifles pour la réveiller. Son état n’est pas brillant : toute tremblante d’émotion, le visage défait, la bave aux lèvres, du foutre qui coule de son cul sur ses jambes… Prise de pitié, je l’aide à se rhabiller.Pour finir, on lui a acheté un lot complet de lingerie fine. Franchement, elle ne pourra pas se plaindre d’avoir perdu sa journée.Encore une fois, merci à Léon, pour son inspiration.

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan olun

Bir yanıt bırakın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.


*