Vega love 4 suite

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Vega love 4 suiteUne suite pour relater les 4 années que j’ai vécu à Lagny là ou Ris est devenu mon ami.Depuis que j’avais vu Ris collé cul à cul avec Véga une envie me trottait en permanence dans la tête, je savais que ce n’était pas très raisonnable mais il fallait que je réalise cette envie qui m’envahissait.La bite de Ris m’excitait tout autant que la vulve de Véga pendant ses chaleurs qui n’arrivait malheureusement que 2 fois par an alors que Ris un mâle comme lui était toujours prêt à saillir n’importe quelle chienne réceptive, en l’occurrence la chienne ce serait moi. Je connaissais la grosseur du nœud de Ris, je me disais que prendre sa bite entière dans mon cul risquaient de me faire sérieusement mal, la solution pour qu’il m’encule à fond et qu’on reste collé était que je prépare mon trou du cul à prendre un diamètre de 5 cm si possible 2 ou 3 jours avant qu’il vienne me monter.La 1ère fois se déroula un jeudi, je ne travaillais pas 4 jours de suite, mardi mercredi jeudi et vendredi, j’avais acheté différentes courgettes de différents diamètres et le mardi j’ai commencé à m’en enfiler une de 2 cm recouverte d’un préservatif bien lubrifié, ça passait facilement sans me faire mal puis une de 3 cm, ça passait toujours mais pas facilement et j’avais un peu mal, je laissais mon cul tranquille pendant 1 heure et je recommençais avec celle de 3cm, ça finit par passer facilement, mon trou était presque prêt à recevoir le gros chibre de Ris. Le mercredi, je n’avais pas le temps de roder mon cul, mes enfants étaient avec moi à la maison.Le jeudi matin après avoir accompagné les enfants à l’école je rentrais vite chez moi afin de me roder le cul avec un grand espoir de pouvoir faire venir Ris chez moi.Vers 11h je promenais Véga autour de chez moi, je passais devant la maison de Ris mais il n’était pas là, j’étais déçu.Je déjeunais assez rapidement et je ressortais vers 13h avec Véga faire un tour, avec un grand espoir de croiser Ris, j’avais pris une tranche de jambon dans ma poche, j’avais fait à peine 200 m que je le voyais pointer son nez au portillon de chez sa maitresse, je m’approchais , je regardais si je ne voyais pas la vieille dame et j ouvris la petite barrière, je lui tendis un tout petit bout de jambon et il sortit sur le trottoir, il commença à nous suivre, je lui donnais toujours des petits bouts de jambon pour qu’il continue à nous suivre ce qu’il fit car la gourmandise l’incitait à nous suivre .Il nous suivit facilement chez moi, j’allais directement dans le sous-sol, je hatay escort lui donnais quelques croquettes pour qu’il soit occupé le temps que je fasse monter Véga au rez-de-chaussée .Je redescendis rapidement, je ne savais pas si il voudrait me saillir, les 2 fois où il m’était monter dessus c’est quand Véga était en chaleur et cela l’excitait beaucoup, j’allais donc voir si seul je pourrais suffisamment l’exciter.Je commençais par me déshabiller entièrement, j’avais pris soins d’étaler une vielle moquette au sol.J’ai commencé à lui faire des papouilles puis ma main se rapprochait de son fourreau, je sentis sa bite dure dans son fourreau, je le branlais juste un peu puis je me relevais et le taquinait comme font les chiennes quand elles veulent se faire saillir puis à nouveau je lui caressais son fourreau juste pour faire sortir le bout rouge ; je m’enduis le cul avec du lait concentré et me mettait à 4 pattes et lui présentait mon cul pour qu’il me lèche ce qu’il fit avec application, après je pris le tube de lubrifiant pour m en enduire le cul et me mis 2 doigts puis comme une chienne je lui tendais mon cul en le bougeant, je lui branlais un peu plus et me retournait aussitôt lui présentait et tortillait du cul, je l’encourageais : allez Ris viens baiser ta copine , je me tapais sur les fesses pour lui indiquer le chemin à prendre, quand Véga était en chaleur il me grimpait rapidement dessus, là c’était plus difficile, à force de lui présenter mon cul et de me claquer les fesses il finit par me monter et m’enserrer avec ses 2 pattes et commença à s’agiter, il cherchait un trou pour y mettre sa bite le salop, elle devait commencer à sortir car je sentais des giclées chaudes entre mes fesses, il s’agitait et oscillait du cul , comme les 2 fois précédentes je réussis à glisser un bras sous moi pour lui guider son vit vers mon trou du cul, d’un seul coup il trouva l’entrée et il me colla un max et je sentis sa queue qui me brusqua l’anus, je le laissais faire jusqu’au bout pour qu’il m’enfile toute sa bite avec son nœud, pour passer ça devait aller parce qu’il n’est pas encore trop gros, c’est quand il l’a complètement introduite que son chibre grossit et que le knot enfle comme une mandarine.Ca y était, il me l’avait toute enfilée, une fois qu’elle était bien enfoncée il se calma et ne bougea plus, je sentais ce pénis qui me giclait dans les entrailles, il me fécondait comme il l’aurait fait avec une chienne en chaleur, je sentais que mon cul se remplissait par sa bite qui devenait grosse escort hatay et je sentais un truc qui devenait énorme, je savais que son nœud allait me coincer et qu’il resterait une dizaine de minute à me remplir l’intestin de son foutre, je bandais comme un dingue, j’étais devenue sa copine, je sentais son souffle sur mon dos et aussi sa bave qui me coulait le dos ; au bout de quelques minutes il voulut se retourner et c’est à ce moment que je sentis son nœud qui tirait de l’intérieur sur ma rondelle, je réussis à le retenir et à lui faire passer une patte par-dessus mes fesses, nous étions cul à cul , je le retenais en lui tenant les 2 pattes, je sentais la pression de son nœud dans mon cul . sa bite était devenue très grosse et il continuait à me remplir le cul de son jus, je ne voulais pas qu’il sorte trop vite, il fallait que son knot désenfle sinon il m’aurait déchirer le trou du cul, je restais comme ça au moins 10 mn , son nœud devait désenfler car je sentais moins de pression à l’intérieur, je relâchais un peu ses pattes il tirait pour se dégager et je finis par le laisser faire , j’entendis un ‘PLOP’ au moment ou son nœud s’extirpa de mon cul et je moi je fis ‘’’’ ouïe ‘’’’’ une bonne douleur à ce moment, son sperme me dégoulina du cul tellement il m’avait fécondé le salop. Il se retourna et vint tout de suite me lécher le cul et tout nettoyer son foutre qui coulait entre mes fesses puis il se coucha et se nettoya également sa bite qui dégonflait, au bout 5 minutes elle rentra dans son fourreau, pendant ce temps je me branlais en douceur, ma queue coulait du jus incolore tellement j’étais excité mes doigts glissait sur mon gland, j’étais en permanence au bord de tout envoyer, j’appelais gentiment Ris pour lui présenter ma queue, il la sentit ,je me suis branlé u plus rapidement et je lui ai tout envoyé sur le museau, je n’avais jamais autant joui en me branlant, Ris me lécha le gland (je crus défaillir) et tout le sperme qui s’y trouvait il me lécha même le jus qui était sur ma main. Je le félicitais grandement par de nombreuses papouilles, Ris : bon chien, t’as bien saillis ta copine mon chien, tu lui a bien mis ta bite dans le cul et tu lui as bien rempli, tu pourras recommencer quand tu voudras. Je m’habillais lentement , Ris revenait me sentir le cul tant que je n’avais pas mis mon pantalon, il m’aurait saillit une 2eme fois ce salop, tout était rentré dans l’ordre pour lui , bite bien rentré dans le fourreau ; il n’était que 15h et j’avais encore un peu de temps avant d’aller hatay escort bayan chercher les enfants à la sortie de l’école, je ne résistais pas au désir de lui retoucher sa grosse bite, je lui sortis rapidement son pénis tout rouge du fourreau , je le pris derrière le knot pour bien le faire grossir et le faire bien éjaculer à nouveau, il était encore très gros et il avait l’air très content, je le tins comme ça 7 ou 8 minutes le temps qu’il se vide bien les couilles à nouveau. Je bandais à nouveau comme un ‘cerf’ je sortis ma queue de mon pantalon et me branlait encore, Ris vint voir ce qui se passait et je giclais encore très fort, et bien sûr il vint bien me nettoyer la queue avec sa langue experte, j’étais aux anges.Je laissais passer un peu de temps et je raccompagnais Ris à la barrière.Pendant 4ans je profitais de ce copain très coopératif, évidemment quand Véga était en chaleur il me grimpait beaucoup plus vite , il n’y avait même pas besoin de l’encourager ; Véga restait un peu avec nous dans la pièce du sous-sol, je laissais Ris s’exciter tout en l’empêchant de lui grimper dessus, je la faisais juste sortir, elle était derrière la porte et gémissait, j’avais juste besoin de lui présenter mon cul et il me saillissait rapidement, des fois je n’avais même pas besoin de le guider il trouvait mon trou du cul tout seul.Une fois qu’il m’avait bien rempli les entrailles je le raccompagnais puis je revenais m’occuper de Véga qui ne demandait que ça, dès mon retour elle se frottait contre moi et me tournait le cul en levant son fouet pour bien dégager sa vulve, je la faisais monter sur la petite estrade et je la saillissais comme un vrai chien que j’étais, je prenais toujours un plaisir immense, Véga en redemandait toujours pendant ses chaleurs.Voilà, j’ai profité de Ris jusqu’à ce que je déménage vers la région Lyonnaise c’est-à-dire pendant 4 ans , pour conclure on ne peut pas dire que je prenais un grand plaisir à me faire enculer par Ris mais le voir dans les états qu’il était j’avais trop envie de lui faire plaisir, tout cela me mettait dans des états d’excitation pas croyable je ne bandais jamais aussi fort que pendant ces moments la, le plaisir était aussi dans la tête.J’ai continué à saillir Véga dans ma maison de lyon tant qu’elle avait envie pendant ses chaleurs, un moment j’ai arrêté même si elle avait toujours envie mais elle était vieille et je ne voulais pas la bousculer, je ne faisais que la branler avec mes doitgs ou des petits godes.Après il y a eu Rubis une chienne briarde que j’ai bien éduqué également et qui m’a donné beaucoup de satisfaction ; est-ce que je raconterai ce que je fis avec elle je ne sais pas car il y a peu de différence de ce que j’ai vécu avec Véga.Bonne lecture.

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan olun

Bir yanıt bırakın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.


*