la révélation

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bdsm

la révélationJe n’avais pas encore 18 ans et je vivais une adolescence plutôt chaotique.Entre les conneries d’un garçon de cité HLM, les petits vols (emprunts) de mobylettes et une situation scolaire catastrophique. Je n’étais franchement pas le plus épanoui des garçons de mon âge !Toujours puceau, je ramassais râteau sur râteau de la part des filles qui m’aimaient bien pour la plupart mais comme copain pas plus. Il faut dire que j’étais le roi de la déconne et des bêtises et çà m’attirais une petite aura auprès de la gente féminine mais en tous cas çà ne m’aidait pas pour la baise.Un samedi soir de match de l’OGC Nice on rentrait chez nous à 5 ou 6 potes en mobylettes et comme d’habitude on prenait l’itinéraire « putes » sans un sou en poche mais juste pour s’exciter un peu avant de se finir seul dans son lit.Ce soir là ne serait pas comme les autres et il resterait gravé à jamais dans ma mémoire jusque dans les moindres détails.Ce soir là donc, je ne sais pas pourquoi ?Sans doute une envie plus forte un besoin de se faire du mal ? Une fois arrivé chez moi, je suis reparti tout seul sur ma mobylette et toujours sans le moindre franc en poche. Je suis reparti sur l’itinéraire « putes » ce qui était vouer à l’échec. Mais quand on est jeune on est con et sûrement aussi un peu naïf.Je refaisais donc la route dans l’autre sens et je compris vite que sans argent je pouvais rentrer me taper une branlette dans mon lit.Mais sur le chemin du retour, arrivé à la hauteur de l’église Ste Hélène je vis une fille splendide, une blonde au minois délicieux, aux jambes longues et galbées et avec une poitrine qui me crevait les yeux .Elle était vêtue d’un T-Shirt aux couleurs psychédéliques comme c’était la mode à l’époque mais je ne voyais rien que ses seins bien fermes qui pointaient comme 2 obus. Elle avait une mini jupe en cuir tout ce qu’il y a de plus mini et de plus moulant mettant ses fesses bien en valeur et une paire de cuissardes elles aussi en cuir. Une şişli escort petite coupe de cheveux blonde au carré, des yeux bleus, une bouche pulpeuse et un sourire magnifique et elle était à peine plus âgée que moi, une vingtaine d’années.Je ralentis quoi que n’allant déjà guère vite pour mieux la contempler et c’est elle qui me fit un sourire et m’interpella « tu viens chéri !».Je m’arrêtais lui disant que je n’avais pas d’argent. A ma grande surprise, elle me dit que la soirée était très calme qu’elle en avez marre de faire le pied de grue et que j’étais mignon et qu’on pouvait aller chez elle.Je la suivis elle en voiture moi en cyclomoteur jusqu’à son domicile situé à moins de 5minutes de là .Une fois arrivés sur place dans son appartement, elle me mit à l’aise m’offrant une boisson. Puis elle alluma un pétard et me le fit passer. Tout çà ne faisait qu’aggraver mon état de tension extrême, je n’avais toujours pas débander et j’avais une envie folle de la caresser et de la baiser. Elle prenait un certain plaisir à me faire languir et puis elle aussi voyant mon pantalon très enflé du côté de la braguette commença à être bien excitée.Après m’avoir dégrafé et apprécié la dimension de mon sexe (je suis plutôt bien doté de ce coté là) « tu as une belle queue chéri et tes copines doivent bien se régaler » elle se la mit en bouche et elle entama délicieusement et avec passion une pipe. Mais j’étais très (trop) excité et puceau comme je vous l’ai dit et je lui déchargeais une bonne giclée très vite ce qu’elle apprécia mais me dit aussitôt après « que j’aurais du un peu me retenir que j’avais joui trop vite »elle me demanda alors très directe « Tu es puceau ? » je lui répondis « oui madame ». Elle était ravie et me dit « un puceau faut que je fasse un vœu ».On discuta un peu de choses et d’autres en fumant un nouveau pétard et je bandais encore comme un taureau. Elle recommença et cette fois je su me tenir et j’appréciais pleinement le va et vient şişli escort bayan de sa bouche et de sa langue soyeuses. Puis elle s’arrêtait pour me rouler des patins passionnés à m’en décrocher la mâchoire et me demandait de lui manger les seins. Ils étaient splendides je les tétais avec maladresse un peu comme un bébé, je sentais ses tétons se durcir. Puis elle reprenait sa pipe avec entrain.De temps en temps j’envoyais ma main se baladait sous la jupe mais elle en fermait l’accès me disant « attends chéri »puis au bout d’un moment elle me dit « tu va me baiser ». J’étais au comble du ravissement, j’allais enfin mettre ma bite dans le sexe d’une femme.Mais elle me dit « chouchou j’ai mes règles et je préfère donc que tu me prennes par derrière, tu verras c’est aussi bon et même meilleur »Comme je vous l’ai dit j’étais très excité et j’avais encore envie de jouir,Elle se positionna alors à quatre pattes et me dit de venir derrière elle. Puis elle guida ma queue qu’elle avait enduite de gras dans son trou du cul bien graissé lui aussi abaissant juste sa culotte sans l’ôter totalement.J’entamais un va et vient et au fur à mesure mon plaisir se faisait plus intense d’autant que s’y ajoutait ses gémissements et sa demande « plus fort plus fort !!! » Mais jeune puceau j’étais toujours obnubilé par son sexe de femme et de temps en temps j’envoyais une de mes mains en direction de sa chatte mais elle arrêtait mon geste en continuant à gémir et se trémousser.Puis à un moment donné sans doute à cause de l’état d’extase dans lequel elle était, elle s’abandonna et ne mit pas sa main pour arrêter la mienne !La découverte de sa chatte fut un cataclysme, je trouvais sous ma main un sexe mâle identique au mien et bel et bien raide de désir !Je me retirais d’un seul coup et je lui décochais une bonne gifle en lui hurlant dessus en crachant pour rejeter tous ses baisers qui avaient empoisonné ma bouche juvénile.Elle était quand même un peu apeurée et sur la défensive. Mais elle retrouva très vite son calme et me dit « tu es surtout fâché parce que tu y as pris du plaisir ! »Cette phrase m’atteint directement parce qu’elle avait raison ce qui me fâchait c’était que j’avais enfreins un tabou et que je me sentais disons le « un pédé » à cause du plaisir que j’y avais pris !Après un petit moment de silence, nous avons alors entamé calmement une discussion et je lui dit ne pas être quelqu’un de violent mais qu’elle m’avait menti. Elle me dit ne jamais avoir fait çà auparavant mais qu’ayant envie de moi elle a menti. Je lui répliquai « tu n’avais qu’à me dire ce que tu étais et je serais venu en connaissance de cause » et elle répondit « si je te l’avais dit tu ne serais pas venu et nous ne nous serions jamais rencontrés et cela aurait été dommage pour toi et pour moi ».Elle avait raison encore une fois et la suite ne fit que confirmer que j’ y avais pris du plaisir et que je voulais continuer à en prendre.Nous finîmes donc ce que nous avions commencé mais sans masque, sans tricherie ni mensonge. Je suis resté toute la nuit chez Sandy et j’ai durant cette même nuit appris à caresser son sexe dur et vigoureux.Nous avons vécu une relation durant 4 ans elle et moi et j’ai beaucoup appris sur les trans à son contact. J’ai également beaucoup appris sur moi, j’ai appris que j’aimais les trans mais aussi que je pouvais prendre un sexe raide en bouche ou parfois même être passif et que malgré tout çà j’étais toujours le même homme avec les mêmes valeurs.Notre relation était compliqué parce qu’en plus de notre excellente entente sexuelle, il y avait entre Sandy et moi des sentiments une certaine façon de voir la vie mais malheureusement son métier nous a séparé, non pas que je sois jaloux de « ses clients ». Mais plutôt parce que je vivais le jour et elle la nuit et que ses cadeaux me gênaient moi devenu petit ouvrier aux revenus modestes.Chacun a repris sa route mais c’est Sandy qui m’ a révélé qui j’étais.Depuis ce jour j’aime toujours beaucoup les relations tarifées avec les travestis. Peut être que je recherche à retrouver toute la saveur de cette première rencontre ?

Ben Esra telefonda seni boaltmam ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

İlk yorum yapan olun

Bir yanıt bırakın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak.


*